La rentrée ? Pourquoi j’ai autant hâte ?

Hello !

On se retrouve pour un article assez spécial. Je voulais parler de mon avenir, de cette rentrée ect… alors pourquoi pas en faire un article ?

Allez, let’s go !

Après une « année » (de décembre à juin) de travail en usine, j’ai compris. J’ai compris que je voulais travailler dans un domaine que j’aime. J’ai compris que les études peuvent aider. (certes on ne décroche pas un travail directement après, mais on a plus de « chance » à en trouver un dans notre domaine !) J’ai compris qu’acquérir beaucoup de connaissances, c’est utile. J’ai compris beaucoup de choses, mais j’ai surtout compris le fait que je voulais bosser dans les livres.

Je souhaite devenir libraire.

Je vais donc entrer en première année de licence de lettre (option histoire-géo) et j’aimerai enchaîner avec le master (attention nom très long, je l’appelle le master libraire, ça va plus vite !) sciences humaines et sociales, mention : métier du livre et de l’édition, parcours : librairie – ingénierie du livre en commercialisation numérique.

Je sais que je vais devoir bosser dur, avoir les meilleures notes possibles pour entrer dans ce master. Mais, vous savez quoi ? J’ai autant de chance que n’importe qui.

Je vais tout faire pour réussir mon rêve professionnel.

J’ai fait une teinture noire, j’ai refait mes sourcils d’une autre façon, j’ai rangé mes bibliothèques, j’ai préparé mon bureau, j’ai noté mes buts pour 2018, mes buts généraux et mes buts par mois. Je suis prête à affronter cette nouvelle année !

Et toi, tu as hâte d’être à la rentrée ? Tes futures études ? Ton but professionnel ?

sarah

Chronique : L’Etranger

f

camus.gif

Auteur : Albert Camus

Genre :  Classique

Date de sortie française : 1971

Nombre de pages : 184

Prix : 5,90

«Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s’est ouverte, c’est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j’ai eue lorsque j’ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n’ai pas regardé du côté de Marie. Je n’en ai pas eu le temps parce que le président m’a dit dans une forme bizarre que j’aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français…»

les-personnages

Meursault est un personnage complexe. On peut penser qu’il ne ressent rien, qu’il ne fait aucun effort et qu’il vit dans un corps étranger. On pense plutôt bien. Il y a aussi le fait qu’il ne parle pas pour rien, qu’il dit ce qu’il pense et qu’il est intelligent. Il ne regrette pas ses choix et ça, c’est beau.

 

mon-avis

  • Point positif :

– Le personnage principal est vraiment intriguant. Je l’ai beaucoup aimé. Quand j’ai tourné la dernière page, j’ai eu un pincement au cœur et les larmes aux coins des yeux. Quand j’ai ouvert ce roman, je ne pensais pas que ça allait prendre cette tournure.

– Parlons-en de la tournure de l’histoire. On suit un homme en deuil et honnêtement, je ne m’attendais pas à ça ! La vérité ? On suit la vie d’un vrai humain.

– L’écriture est positive et négative pour moi. J’avais l’impression de lire un journal intime à certains moments, c’était bien. L’écriture était simple, quelques mots complexe par ci, par là. Au début, je lisais ce roman sans but, mais à la fin, j’ai compris. La vie peut s’arrêter à n’importe quel âge, pour n’importe qu’elle raison.

 

  • Point négatif :

– Le fait que ce roman n’est pas été un coup de cœur, c’est à cause de l’écriture. Le coté négatif, c’est que des fois, je m’ennuyais. Trop de détails, de phrases à rallonges inutiles à mon goût.

Conclusion :

On ne ressort pas indemne de cette lecture. Elle fait réfléchir, elle est belle, elle est mystérieuse. J’aime beaucoup. Un classique que je pourrais sûrement relire !

 

ma-note

4/5 ! Un très bon roman !

ma-citation-favorite

sarah– On n’est jamais tout à fait malheureux.

Chronique : Wait for you, tome 1 : Jeu de patience

f

Jeu-de-patience

Auteur : Jennifer L. Armentrout

Genre :  New adult/Romance

Date de sortie française : 2014

Nombre de pages : 445

Prix : 13

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir… Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

les-personnages

 

Cameron, dites, est-ce que je peux l’épouser ? Je vous jure que je suis prête à me vouer corps et âme pour lui. Il est dingue. Je veux dire, waw quoi. J’en perds mon vocabulaire. Il est gentil, patient, adorable et drôle. Allez hop, top 10 bookboyfriend.

Avery est douce. Elle est belle et prudente. Elle cache un secret, comme nous tous. Je l’ai bien aimé, mais sans plus. Je ne sais pas, peut-être qu’elle était juste, banale ? Son secret, non.

mon-avis

  • Point positif :

– On retrouve la sublime écriture de Jennifer. Cette autrice est vraiment une valeur sûre. Son écriture est toujours addictive.

– Le secret, bon, même s’il était facile à deviner, c’était le point de leur amour. Je trouve ça beau. Un secret qui les réunit.

– Les personnages sont intéressants. Cameron a un secret et il est populaire, mais adorable. Ca change de l’horrible bad boy. Avery a un secret et elle est discrète, mais involontairement.

  • Point négatif :

– La romance était trop niaise vers la fin. Pendant plus de 50 pages, on suit leur amourette. Très peu pour moi les couples culcul gniangnian. C’est dommage, car j’étais vraiment conquise par l’histoire.

Conclusion :

Un très bon roman, mais la romance niaise vers la fin a tout gâché à mes yeux ! Ce livre est une leçon de vie.

Oubliez jamais : Tant que le soleil brille, il y a de l’espoir.

 

 

 

ma-note

4/5 ! Un très bon roman !

ma-citation-favorite

Il a dit que les choses n’étaient pas désespérées tant que le jour continuait à se lever. Et encore une fois, ça m’est resté. Peut-être parce que c’est tellement vrai. Tant que le soleil brille, il y a de l’espoir.

sarah

Chronique : Parole d’un bad boy

f

parole-un-bad-boy

Auteur : Ana paige

Genre : Young adult

Date de sortie française : 2017

Nombre de pages :  268

Prix : 14,90

Il paraît que je suis crâneur, orgueilleux, insolent, fouteur de merde, que je ne m’intéresse qu’aux filles et aux soirées entre potes. Ah oui, et aussi que je ne pense qu’à me battre.
Ce n’est pas faux… Surtout pour les filles. Et alors  ?
En terminale, Tristan a une solide réputation de bad boy et fait tout pour l’entretenir.
Un jour, il se retrouve en cours à côté d’une ravissante petite brune, Annabeth. Intrigué, Tristan essaye tant bien que mal d’attirer son attention, mais sa voisine l’ignore obstinément. En plus de son dédain affiché, cette fille semble capable de mettre à nu chaque blessure qu’il s’efforce de cacher. Autant de raisons pour que Tristan soit prêt à tout pour la séduire…

les-personnages

Annabeth est clairement cliché. Elle tombe amoureuse du  »badboy », elle l’aime à en une fraction de temps. Je trouve ça un peu illogique, surtout qu’elle n’aimait pas sa réputation. Rapide vous avez dit ?

Tristan n’est pas un bad boy. Je suis désolé, mais coucher avec une fille et sécher les cours ne fait pas de lui un bad boy. Un joueur des bac à sable, oui. Il est aussi illogique, il dit qu’il aime Annabeth (au bout de vingt pages, c’est censé être un bad boy, je rappelle), mais il embrasse une autre nana dès qu’il le peut. Un gars comme ça ? Non merci.

Comme vous pouvez le remarquer, je n’ai accroché à aucun des deux personnages principaux malheureusement.

mon-avis

  • Point positif :

– La couverture est sublime. Je ne vais pas vous mentir, j’ai beaucoup été incité à acheter ce roman à cause de la couverture.

– Un des rares livres avec le point de vue masculin. Ça change !

– Le secret que cache Tristan est émouvant, même si on sait ce que c’est à des milliards de kilomètres. Les flash-back sont super émouvants. Je me sens encore plus heureuse qu’avant d’avoir encore ce pilier de ma vie après avoir refermé ce livre.

  • Point négatif :

– Les personnages inintéressants. Je suis vraiment déçue parce qu’en ouvrant ce livre, je m’attendais à tellement mieux. Tristan n’est même pas un bad boy. C’est juste une simple histoire entre deux adolescents.

– Le sexisme est présent à certains moments, ce qui m’a énervé.

Conclusion :

Je m’attendais à tellement mieux, encore une fois, je suis déçue. Livre banal à mes yeux. Je regrette d’avoir mis 14,50 dedans, honnêtement.

ma-note

2,5/5 ! Un livre banal, sans plus.

sarah

Chronique : The goal

f

off-campus-tome-4-the-goal-9782755629446_0

Auteur : Elle Kennedy

Genre :  New romance/érotique/amour

Date de sortie française : 2017

Nombre de pages :  471

Prix : 17

Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays.  Elle veut aller de l’avant et oublier son passé.  Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets.  Mais tout va se compliquer.  John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa.  Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part.  Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur.  Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

les-personnages

Tucker est un garçon intriguant. Il s’accroche à Sabrina, mais sans être lourd ou irrespectueux. C’est fou ! Il est poli, intelligent, beau et sexy. Mon préféré des quatre tomes ! Il a conquis mon cœur.

Sabrina est spéciale, mais je me suis reconnue en elle à un moment précis. Elle ne veut pas tomber amoureuse. C’est inutile et ça fait perdre du temps sur ses objectifs et je peux très bien le comprendre. L’amour est éphémère à mes yeux, donc gros point pour Sabrina. Bien sûr, Sabrina change, évolue et devient quelqu’un d’autres. C’est un bon personnage.

 

mon-avis

Ais-je envie de pleurer ? Oui. Pourquoi ? Vous savez cette sensation de vide ? Je la ressens toujours quand je termine une saga qui me tient à cœur. Off campus en fait partie. J’ai l’impression d’avoir perdu quatre amis. Je déteste cette sensation, mais je continuerai à lire toute ma vie. Lire, c’est aussi se faire du mal.

  • Point positif :

– Je reviens brièvement dessus, vu que je l’ai dit pour les quatre tomes, mais l’écriture d’Elle Kennedy est sublime. Rien de plus.

– Les personnages et le contexte sont différents des autres tomes et j’ai clairement adoré ! On suit Tucker, un garçon spécial, perdu et intriguant qui va coucher une fois avec Sabrina, très bonne élève avec une famille détruite. Tout bascule quand elle tombe enceinte. On suit les changements, les galères, la vie de notre héro, de notre héroïne, et même de nos héros des tomes précédents.

– L’autrice ne nous a pas mâché les scènes d’accouchement et j’ai trouvé ça très bien. On suit VRAIMENT toute l’histoire, dans les moindres détails.

– J’ai rigolé, encore plus que pour les autres tomes. Tuckrina (Oui, je les ship à fond) font un super duo. Un duo perdu, qui attendent une éternité avant d’avouer leurs sentiments, mais un duo drôle.

– La fin. J’ai eu envie de pleurer. Elle était parfaite. C’était comme ci, je lisais un paragraphe d’une leçon de vie. Une leçon de vie sublime. J’ai eu les larmes aux yeux et clairement, un pincement au coeur.

  • Point négatif :

– Encore une fois (franchement, je n’en peux plus), Hugo roman a encore frappé. Les fautes sont encore plus nombreuses dans ce tome-ci ! Fautes de frappe, beaucoup de mots manquants, c’est insupportable. 17 euros pour ça ? Je ne pense plus acheter de livre dans cette maison d’édition. En occasion, sûrement.

– Certaines remarques de Sabrina quand elle était enceinte mon clairement énervé. Elle était grosse donc non-désirable. C’était en résumé ses propos. Je trouve ça énervant, écœurant et détestable. On peut être ronde, obèse, mince, maigre, ect… et être désirable ! Arrêtez la stupidité.

Conclusion :

Une très bonne fin (même si elle m’a déchiré le cœur) ! Une saga incroyable, ma saga de new romance favorite. Je n’ai pas les mots tellement je suis triste de quitter cette saga. J’espère que vous trouverez autant de plaisir que moi à découvrir ces quatre hockeyeurs.

ma-note

5/5 ! Un très bon livre, presque un coup de cœur.

ma-citation-favorite

Si vous n’avez pas d’efforts à faire pour obtenir quelques chose, comment pouvez-vous vous réjouir ?

sarah

 

 

 

Ma collection Harry Potter !

Hey hey hey !

On se retrouve pour un nouvel article « blabla » spécial Harry Potter ! Étant une grande fan de Harry Potter, j’ai ma petite collection. Petite ? J’avoue qu’elle augmente au fil des mois, mais tant mieux.

Let’s go !

DSC_0001

Je tiens à mettre les choses au clair. Je suis Slytherin. Je vis, je dors Slytherin. La meilleure maison. J’aime Draco Malfoy. Voilà, c’est dit.

Alors, pour bien commencer ma collection, je vais vous montrer les funko pop Harry Potter que je possède.

 

J’ai aussi le devant du train avec Harry Potter, un wagon avec Ron, il me manque le wagon avec Hermione.

Passons à la suite ! Les livres ! (J’ai oublié de prendre en photo le tome 1 en anglais et les contes de Beedle le barde, désolée !)

DSC_0003

Il me reste à acheter le tome 6 et 7 dans cette édition ! Le prix étant de presque 30 euros chacun, je ne sais pas quand je les prendrais haha.

DSC_0004

Ce livre là est d’une beauté ! C’est le premier tome en anglais à l’effigie de la meilleure maison ! Une édition spéciale vingt ans ! En Hardback. Je l’adore ! Juste à côté vous pouvez voir la baguette de Malfoy.

Maintenant, le reste des goodies !

DSC_0014

Prête pour l’hiver ? Bien sûr !

(Le tout, 14 euros sur wish. Wish ? Ma mine d’or !)

DSC_0013

Une taie d’oreiller avec les reliques de la mort ! Encore une fois, sur wish, pour deux euros !

DSC_0015

Un de mes nombreux t-shirts Harry Potter ! (Je dois en avoir 5/6 sur HP et 8/9 en rapport avec les livres haha)

DSC_0016.JPG

Et pour finir, la carte du monde de Harry Potter ?

J’espère que cette article vous aura plu, car j’ai adoré l’écrire !

sarah

Chronique : VII, tome 1 : Le diable au coeur

f

Auteur : Clarisse Dalle

Editions : auto édité

Genre :  Fantasy/saga/romance

Date de sortie française : 2017

Nombre de pages : 306

Prix : 15 euros

L’univers semble parfois s’acharner contre nous, Rose en est persuadée. Rose Gabin, une ancienne jeune femme sans problèmes, se retrouve mêlée bien contre elle, dans une guerre entre les Anges et les Démons. Accompagnée d’un groupe de résistants et d’un Archange un peu trop curieux, les vérités que Rose pensait connaître seront mises à mal. Qui a tué ses parents ? Pourquoi tout le monde semble en savoir plus qu’elle sur sa propre vie ? Rose apprendra à ses dépens que la vérité n’est pas toujours celle que l’on croit.

les-personnages

Rose est spéciale. Je l’aime bien, mais en même temps, elle m’énerve. J’avais envie de la soutenir et de la frapper. Elle cache des choses et j’ai hâte de savoir quoi.

Save, je l’aime. J’aime les anges. J’aime les archanges. J’aime Save. Il est mystérieux, calme, terrifiant et intriguant. Un super mélange.

mon-avis

Le coup de cœur du jour, bonjour ! Une vraie pépite ce premier tome !

  • Point positif :

– J’adore les histoires avec des anges, des anges déchus, des démons ect.. alors c’est un énorme point pour ce roman !

– La plume de l’autrice est envoûtante. Elle est simple et complexe à la fois. J’en voulais toujours plus au fil des pages.

– L’héroïne est différente de d’habitudes. Elle sort du cliché, je trouve. Elle est forte, têtue, mais elle lâche prise à certains moments. Elle m’a aussi beaucoup énervée, ce n’est pas souvent le cas avec les héroïnes, pour ma part haha.

– L’intrigue est incroyable ! J’ai juste envie de me jeter sur le tome 2 (qui n’est pas encore là malheureusement). L’histoire est cohérente et bien fondée, que demander de plus ?

  • Point négatif :

– Le seul point qui m’a dérangé dans ma lecture, ce sont les quelques coquilles qu’il restait dans le roman. Pas un gros point négatif, mais des fois, il manquait une virgule, une lettre ou un mot. Il n’y en avait pas de masses non plus !

Conclusion :

Action, amour, ange, saga et mystère, tout ce que j’aime ! Je ne peux que vous conseiller ce premier tome, les yeux fermés.

ma-note

9/10 ! J’adore !

ma-citation-favorite

 » Dieu comprit que même lui ne pourrait rien faire contre l’Amour qui naissait dans le cœur de son fils. »

sarah