Ma vie d'expatriée

Fille au pair ?

Fille au pair _.png

Je sais ce que vous pensez « Elle va finir découpé en rondelle et elle ne rentrera jamais chez elle. » A chaque fois que je dit que je suis fille au pair, les gens voient le mal direct. Certes, aller chez des inconnus est très inquiétant, mais avant tu fait des skypes et pleins d’autres choses pour être sûr de la famille.

Avant le départ !

J’ai trouvé ma famille sur facebook, c’est très pratique car il y a beaucoup de groupes pour fille au pair ! Pour ceux qui ont peur,  je vous conseille de passer par l’ancienne fille au pair comme je l’ai fait. Elle m’a contacté, on a beaucoup discuté,  les bons comme les mauvais points, puis j’ai fait un skype avec la famille. 4 mois plus tard j’arrivais en Angleterre. J’ai fait un passeport, fermé mon compte bancaire français, vendu une tonne d’affaires, prit mes valises et décidé de ne jamais revenir. Car oui, être une fille au pair est le commencement de ma vie anglaise.

Les détails ?

La paye dépends de chaque famille, la mienne paye plutôt bien. 120 à la semaine, carte sim payé, logée, nourri etc…

J’avoue que je suis tombée sur une très bonne famille. Très aisée. Gentille et le petit est cute ! Même si des fois, je dois crier un peu. Je pense rester un an dans cette famille, le temps de voyager, économiser, mais peut-être que je resterai plus longtemps. A voir selon mes futur projets ici. Je m’ouvre à pleins de choses !

Niveau horaire, là c’est les vacances, donc je suis plutôt tranquille haha ! Des la rentrée, je depose le petit pour 8h30, après je suis libre jusqu’à 15h, je le récupère, on fait les devoirs, il mange vers 17h30, ensuite télé, jeu et il dort à 20h30. La mère est makeup designer donc elle a un programme très chargé et elle rentre tard. J’ai mes weekends de libre bien évidemment !

Après comme dit plus tôt, ça depends de chaque famille.

Le manque de la famille ? Je veux rentrer ?

Tout ceci dépends de votre relation avec votre famille, votre passé etc… chaque ressenti est différent.

Je ne rentrerai jamais.

J’ai pris toutes mes affaires (bon ok j’ai 2/3 cartons a récupéré), ce n’est pas pour revenir. J’étais malheureuse en France. Je ne faisait rien, sortais jamais, m’ouvrait a rien, faisai un taff que je détestais, j’étouffais. Ici, c’est différent. Je vis. Je sors, je m’ouvre a pleins de choses, je me fait pleins d’amies, des nouvelles rencontres ; je respire. J’existe enfin.

J’aime l’Angleterre. J’ai eu mon pre-settled statut : je peux rester vivre 5 ans ici après le Brexit : yes !

Et dans 5 ans, je pourrais demander la nationalité.

Ma soeur me manque, bien sûr ! On était comme les 5 doigts de la mains. Je vais lui offrir un billet pour novembre ! Ma mère aussi me manque ; on se reverra surement en 2020 !

Mes amies en France n’habitaient pas dans la même ville que moi, donc bon, mais j’ai hâte de les revoir bientôt !

Conclusion :

Pour faire fille au pair, je pense qu’il faut, bien évidemment, aimer les enfants un minimum, être autonome, ne pas avoir peur de l’inconnu/de la nouveauté, avoir (peut-être) peu d’attache en France sinon vous voudrez très vite rentré, vouloir découvrir une nouvelle culture et des nouvelles personnes.

En tout cas, c’est le meilleure choix que j’ai fait pour commencer ma vie ici.

Sarah x

Publicités
Ma vie d'expatriée

1 mois à Londres ; déjà ?

A bookish girl in London (1).png

Des mois et des mois que je ne suis pas venue ici, je sais. Beaucoup de choses on changé dans ma vie, mais en beaucoup mieux. J’ai déménagé à Londres : meilleure décision de ma vie. Vraiment. C’est bientot les 1 mois du blog, j’avoue, je triche un peu.

1 mois à Londres ? C’est parti pour le récapitulatif !

13 juillet

67968708_716386792118099_1411869412209721344_n

Deux jours après mon arrivé ; première soirée avec ces deux amies que j’adore ! (j’étais pas prête pour la photo haha!)

16 juillet

Mon premier tatouage ! Je l’aime énormément. Je repasse sous les aiguilles pour mon anniversaire la semaine prochaine ! J’ai hâte.

22 juillet

J’ai fait mon microblading ! C’éait super douloureux, mais je suis si heureuse d’avoir des sourcils en me reveillant haha.

microblading : Comme l’explique Elodie Raheria, spécialiste des cils et sourcils et fondatrice de l’institut See My Cils, « il s’agit réellement d’une calligraphie des sourcils réalisée à l’aide d’un stylo métallique et de nano aiguilles réunies sur une même ligne qui forment une fine lame. Cela permet d’obtenir une réplique parfaite du sourcil naturel idéal en une heure de temps seulement. » Comment procède la technicienne ? Elle redessine le sourcil et comble les trous en traçant un trait ultra fin qui imite le poil à la perfection.

Des nouvelles amies (et des super amies françaises of course) !

De la nourriture, des achats, un musée, des monuments, Tom Felton et encore de la nourriture !

Sarah x

Blabla

3 raisons de lire du Gayle Forman !

Spring is here!.png

Gayle Forman : obligé tu connais ce nom. Tu ne connais pas ? Et bien c’est une autrice de talent. Son talent ? Tu le verras en lisant mes 3 raisons. J’espère te donner envie de lire ses livres. Let’s go !

.

I. Son écriture est magique en restant simple. Elle décrit les gestes, les actions et les sentiments sans trop en faire. Ce n’est pas lourd ou gênant. Elle joue avec le cœur des gens comme si elle tenait un instrument. Elle fait ressentir des émotions forte en si peu de phrases. Elle nous poignarde à chaque paragraphe, mais avec délicatesse.

II. Les thèmes abordés sont douloureux. Vraiment. La mort, le suicide, la dépression. L’amour. Elle nous parle de ses sujets délicats avec un œil ouvert. Elle écrit en respectant les choix des personnages et ça ; c’est incroyable. Les sujets comme le suicide ou la dépression sont très importants à mes yeux et ses livres mon fait autant de bien que de mal. C’est un très bon point.

III. J’aime souffrir quand je lis un livre. Vraiment. C’est bizarre, hein ? J’aime pleurer à en avoir la morve qui coule. J’aime pleurer à en hoqueter. Et Gayle me fait faire les deux en même temps. Je trouve que quand on pleure en lisant un livre, ça le rend plus beau. On apprend des choses, on extériorise nos sentiments et c’est comme si on renaissait. Comme si après chaque lecture d’un livre de Gayle Forman mes larmes effaçaient mes blessures. Son talent est ici ; son écriture nous pousse dans nos retranchement.

Alors ; t’as envie de découvrir ses romans ? Si je reste, Là ou j’irai et J’étais là sont les trois romans que j’ai lu de Gayle et je vous les recommande. (Là où j’irai est la suite de Si je reste !)

Blabla

La VO ? Dur ? Faux, faux et faux.

Salut salut !

On se retrouve pour un article assez spécial. Vous connaissez tous les livres dans leurs versions originale (anglophone, français, italien, japonais etc…) et bien aujourd’hui on va parler du fait de se lancer et de tous les « préjugés » à ce sujet.

C’est parti !

(Je vais parler de mon expérience, de mon avis et principalement de la lecture en anglais.)

Je me suis remise à la vo cette semaine en lisant The Cruel Prince (une merveille !) et j’ai donc reçu pleins de messages sur instagram me disant « il est dur ? » « je suis en seconde tu penses que j’ai le niveau pour le lire ? » et j’ai répondu la même chose à toute ses personnes. Vous pouvez le faire. Pourquoi ?

  • Vous apprenez (normalement) l’anglais depuis la sixième et vous avez donc (normalement) les bases. Pour ma part, j’étais une vraie cancre, je me suis remise à bosser mon anglais en même temps de lire des livres dans cette langue. Ça m’a énormément aidé. J’écoute aussi beaucoup de musiques anglaises et j’essaye de deviner les traductions pour m’entraîner ; m’enfin, la question n’est pas là.

 

  • Quand vous avez les bases, vous pouvez lire les livres que vous voulez. Il faut juste bosser le vocabulaire du livre à côté. Par exemple, pour The Cruel Prince, je ne connais rien au Faeries, je cherche donc un mot par-ci, par-là en lisant (vive la liseuse!) et ça m’aide encore mieux à le retenir.

Des conseils ?

  • Personne ne connait votre niveau à part vous, donc je ne comprends pas le concept de demander à quelqu’un si vous arriveriez à lire ce livre. C’est votre cerveau, votre apprentissage ; on ne peut pas le savoir à votre place. C’est pour ça quand me lançant dans la vo je n’ai pas écouter les «  » »conseils » » » de certaines personnes sur instagram.

 

  • N’écoutez pas les gens : vraiment. Sinon ? Vous ne vous lancerez jamais.

 

  • Pour commencer, vous pouvez prendre un livre que vous êtes sur de terminer. Il vous fait envie, mais il n’est pas traduit ? Vous voulez vraiment savoir la fin ? Foncez. Le premier livre sera long à finir (ou pas ; comme j’ai dit, ça dépends de votre niveau !), mais vous serez tellement fière que vous continuerez. Regardez tous ses gens qui lisent fluidement en vo ; vous pouvez y arriver ! Du temps, de la patience et de la lecture.

 

  • Un préjugé que j’ai beaucoup vu et revu ; non, on a pas besoin d’être bilingue. Lire et parler anglais sont deux choses différentes. Je lis en anglais, mais pour parler c’est carrément autre chose.

 

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec tous ce que j’ai dit dans cette article, mais je pense tout ceci sincèrement. Et c’est limite prouvé (expérience, ou entourage !)

Donc honnêtement ; foncez.

Sarah.

 

Blabla

Sorties du mois de janvier !

this certificate is awarded to.png

Hey hey hey !

Tu veux savoir les sorties françaises et anglophones qui me tente beaucoup trop ce mois-ci ? Alors ; c’est parti !

En ce début d’année ; je vais me ruiner.

8 janvier

the-folk-of-the-air-tome-2-the-wicked-king-1045090.jpg

C’est un tome 2 donc je ne met pas le résumé. C’est la seule sortie anglophone de cet article.

9 janvier

caraval-tome-2-legendary-1146917.jpg

Je ne met pas non plus le résumé vu que c’est un tome 2 et en plus ; je trouve que le résumé spoil beaucoup l’histoire et gâche toute la découverte du tome 2.

23 janvier

covenant-tome-4-apollyon-1148298

(tome 4)

Le destin n’est pas un problème … et maintenant, Alex non plus.

Alex a toujours craint deux choses: se perdre dans l’éveil et être placé sur l’élixir. Mais l’amour a toujours été plus fort que le destin, et Aiden St. Delphi est prêt à faire la guerre aux dieux – et Alex elle-même – pour la ramener.

Les dieux ont tué des milliers de personnes et pourraient détruire des villes entières dans leur quête pour empêcher Seth de prendre le pouvoir d’Alex et devenir le tueur de Dieu tout-puissant. Mais briser la connexion d’Alex à Seth n’est pas le seul problème. Il y a quelques légères failles dans toute la théorie «un apollyon ne peut pas être tué», et la seule personne qui pourrait savoir comment arrêter la destruction est morte depuis des siècles.

Trouver leur chemin au-delà des barrières qui gardent le monde souterrain, rechercher une âme parmi des millions d’innombrables, puis revenir d’une manière ou d’une autre sera déjà assez difficile. Alex pourrait être en mesure de garder Seth de devenir le tueur de Dieu … ou elle pourrait devenir le tueur de Dieu elle-même.

____________________________________________________________

En soit ; 3 sorties, ça va. Par contre, pour les mois à venir mon compte en banque va pleurer. Surtout avec toutes les sorties de Jennifer L.Armentrout.

Alors ; quelle sortie littéraire vous tente le plus en janvier ?