Chronique : Heroes

ddd

DSC_0003.JPG

Auteur : Battista Tarantini

Editions : Hugo roman

Genre : Romance/Newromance

Date de sortie française : janvier 2018

Nombre de pages : 467

Prix : 17

La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son coeur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie. Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours. Ténébreux, écorché, vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer.

Au coeur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?

Capture

Grace est perdue. Elle ne sait plus qui elle est, qui elle doit être et qui elle veut être. Elle m’a fait rire, car elle ne comprend pas tout directement ! Elle est gentille et sensible, ce qui est assez dure face à Z. Elle est forte et elle est une super-héroïne.

Z est torturé par son passé. Il n’arrive pas à aller de l’avant. Il est reclus de la société, il est désagréable et grognon. J’avais envie de le baffer au début ! Mais quand il ouvre sa coquille ; on voit que c’est quelqu’un de bien qui demande juste à être réparé. C’est le Batman des temps modernes.

iiejidk

  • Point positif :

L’écriture nous prend directement par les tripes. Elle est douce et brutale à la fois. L’autrice joue avec notre cœur, du sadisme, mais beau à la fois ! J’adore. J’aimerais beaucoup lire d’autres romans de cette autrice rien que pour son écriture ! C’est assez rare à mes yeux.

– On suit deux personnages torturés, ce qui change un petit peu. D’habitude, c’est un seul ou un qui souffre plus que l’autre, mais là non. Deux âmes qui se cherchent, deux âmes qui se reconstruisent. Leur relation est vraiment belle. Certes, il y a eu beaucoup de bas, mais ils ont su se révéler et se trouver.

– Les références aux héros (d’où le nom déjà haha !) je suis fan ! L’idée est vraiment bien et vu que j’adore tout ce qui est héros, ça m’a tout de suite plu. Ils ont cette passion en communs pour les comics. Ils s’y connaissent vraiment ! Et si vous, lecteurs de cette chronique, n’y connaissez rien, sachez qu’il y a des petites définitions en bas de page et au pire, ce n’est pas vraiment dérangeant dans la lecture. Ils sont tous les deux des héros brisés.

– Les chapitre flash back sont vraiment bien introduit dans l’histoire. Ils apparaissent au bout moment et on en apprends tout de suite plus sur le passé de Z. On peut essayer de deviner ce qui l’a meurtri. Les passages de sa vie qui sont racontés sont vraiment racontés qu’on a vraiment l’impression de faire un bond en arrière, c’est fou !

– Les descriptions sur le paysage m’ont envoûté ! J’ai vraiment eu l’impression d’être en Australie. Les décors, les critères de ce pays, la chaleur ; tout était tellement bien transmis. J’ai quitté ma ville de France l’instant d’un roman !

– L’intrigue était folle ; je ne m’attendais pas à voir tout ça dans ce roman. Honnêtement, je m’attendais juste à une romance avec des scènes érotiques entre deux personnes blessées par la vie. Et bien non ; une grosse claque. Comme quoi ; un résumé ne fait pas tout !

  • Point négatif :

– En soit ce n’est pas vraiment un point négatif, mais c’est à cause de ce point que ce livre ne sera pas un coup de cœur. J’aurai aimé le dévoré directement, mais l’aillant lu en plusieurs jours, ça ne sait pas passé comme ça ! Je n’ai pas ressenti le pincement à mon cœur qui fait que ça sera un coup de cœur ; même si j’ai beaucoup pleuré en lisant ce roman.

Conclusion :

Un roman avec des références aux comics et des personnages torturés ! J’ai adoré ce livre et l’écriture est addictive. Que demander de mieux ?

654654154

pojphjklp

« Pourtant je le suis en enfer, et en plein jour, cette fois. S’il est mort dans une autre vie, moi aussi. »

sdqk,dse

Le passé ne définit pas qui nous sommes. Le passé ne définit pas qui nous serons. Il faut aller de l’avant et vivre. On a tous des moments tristes, des moments de défaites, de moments de peine et des moments de frustrations énorme qu’on pense en mourir. Il faut se relever. L’amour se cache partout. Il suffit d’attendre la bonne personne.

sarah

Publicités

4 réflexions sur “Chronique : Heroes

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? | Velvet chapter

  2. Pingback: "Heroes" de Battista Tarantini - Healing words

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s